Je compense
Je m'engage

La Ville de Montréal choisit les Crédits carbone éducatifs

La mairesse a annoncé le lancement du Programme d’achats de Crédits carbone pour les déplacements aériens des activités municipales par lequel les déplacements aériens des élus et employés municipaux de la Ville seront compensés par l'achat de Crédits carbone éducatifs du programme de la Bourse du carbone Scol'ERE.

Télécharger le communiqué de presse : https://urlz.fr/9qXH


Parmi les raisons qui ont guidé le choix de l’administration vers les Crédits carbone éducatifsMD pour compenser les déplacements aériens qui sont nécessaires, madame Plante mentionne via communiqué trouver important que « les crédits seront réinvestis dans des projets éducatifs de réduction des émissions de GES qui peuvent influencer de façon durable les habitudes de vie des jeunes montréalais et de leurs familles ».

La mairesse a tenu à faire cette annonce entourée de grands partenaires de la collectivité dont Richard St-Pierre, Président de C2 Montréal, Louis Arseneault, Vice-principal aux communications et relations externes de l’Université McGill ainsi que Pauline D’Amboise, Secrétaire générale et vice-présidente gouvernance et développement durable du Mouvement Desjardins et co-présidente du Comité des ambassadeurs de la Bourse du carbone Scol’ERE.

L’organisation de la Bourse du carbone Scol’ERE se réjouit de ce nouvel engagement de la Ville de Montréal, particulièrement parce qu’il témoigne d’une confiance grandissante de la part des municipalités de partout au Québec envers cette alternative de compensation carbone. En misant sur l’achat de Crédits carbone éducatifs, les québécoises et les québécois reconnaissent l’importance de l’éducation comme stratégie dans la lutte aux changements climatiques mais surtout, ils envoient un message clair aux milliers d’élèves du primaire qui réalisent le projet avec leur famille, soit que leurs gestes ont un impact positif sur la communauté et qu’ils souhaitent se joindre à eux pour une société plus durable.

Avec cette annonce, la Ville de Montréal établit une nouvelle marque de confiance envers le programme et se positionne auprès des municipalités influentes telle que la Ville de Lévis, première ville à s’être associée à la Bourse du carbone Scol’ERE. La Ville de Lévis a été pionnière en choisissant de compenser les émissions de gaz à effet de serre liées à sa flotte de camions de collectes résiduelles; son appui financier et institutionnel depuis 2012 a grandement contribué à l’essor du projet national qui attire même l’attention d’acteurs à l’international.

Depuis, de nombreuse municipalités ont emboîté le pas, notamment en financant le programme éducatif de 10 heures visant la réduction des émissions de GES dans les écoles primaires de leur territoire. Pour l’année 2018-2019 : Amos, Gatineau, Granby, La Pocatière, Lévis, Matane, Nicolet, Rivière-du-Loup, Sainte-Anne-de-La-Pocatière et Trois-Rivières. Celles-ci s’ajoutent aux organisations, entreprises et événements qui font également une différence et permettent à la Bourse du carbone Scol’ERE de déployer ses actions à travers la province.

Informations complémentaires :

Consulter le communiqué de la Ville de Montréal : https://urlz.fr/9ng1

Tous les partenaires de la Bourse du carbone Scol’ERE : https://boursescolere.com/a-propos/partenaires/

Toutes les organisations et les événements Je compense : https://boursescolere.com/je-compense/ils-sont-je-compense/