MISSION 3: MATIÈRES RÉSIDUELLES

Défi 1 : Recycler toutes les matières acceptées par ma municipalité (39 kg de CO2/an)*

Quelques trucs saGES pour relever le défi :

  • Éviter de jeter des matières dangereuses dans le bac de recyclage
  • Mettre les canettes et les bouteilles de verre dans le bac
  • Consulter le site Web du Centre de tri pour connaître les matières recyclables

Défi 2 : Composter à la maison, ou participer à la collecte des matières organiques de la municipalité (318 kg de CO2/an)*

Quelques trucs saGES pour relever le défi :

  • S’assurer de connaître les bonnes matières compostables
  • Éviter de mettre de la viande ou des matières qui émettront de mauvaises odeurs dans le compost
  • Utiliser un petit bac intérieur et le vider tous les matins dans celui extérieur

Défi 3 : Acheter des produits emballés en vrac plutôt qu’en portions individuelles (22,95 kg de CO2/an)*

Quelques trucs saGES pour relever le défi :

  • Utiliser des contenants réutilisables pour faire des portions individuelles
  • Choisir la quantité désirée comme portion pour le lunch
  • Rincer et réutiliser les sacs en plastique avec glissière à pression (Ziploc)

Défi 4 : Connaitre les matières résiduelles dangereuses (RDD) et en disposer correctement (27 kg de CO₂/an)*

Quelques trucs saGES pour relever le défi :

  • Connaitre les matières résiduelles dangereuses
  • Accumuler à la maison les matières résiduelles dangereuses et en disposer à l’écocentre une fois par année
  • Voici des exemples de matières résiduelles dangereuses: ampoules fluocompactes, batteries d’automobile, bonbonne de propane, extincteurs, huiles de moteur usagées, médicaments, peinture, piles, pneus, ordinateurs et cellulaires

Défi 5 : Atteindre l’objectif zéro gaspillage alimentaire (375 kg de CO₂/an)*

Quelques trucs saGES pour relever le défi :

  • Acheter seulement la quantité dont nous avons de besoin
  • Manger les restes d’un repas le lendemain au lieu de les jeter
  • Cuisiner les fruits et légumes même s’ils ne sont pas jolis
  • Congeler la viande et les aliments qui peuvent se congeler avant la date de péremption pour les conserver plus longtemps

Complétez votre formulaire d’engagement pour sélectionner vos défis et pour obtenir des trucs pour les relever. Réduisez votre consommation de GES en poursuivant ces défis au quotidien avec votre famille.

Allons plus loin…

L’enquête GES se poursuit! Au-delà du produit lui-même, nous découvrons ce qui l’entoure, à toutes les étapes de son cycle de vie,  y compris ses possibilités – ou non – de réutilisation, de recyclage ou de compostage. 

D’importantes sources de réduction de GES résident tout simplement dans la diminution du suremballage des produits ou des services consommés, et dans notre capacité à en réduire l’empreinte une fois leur utilisation première complétée!

Une, deux, trois couches de protection, revêtements, sacs et « resacs », plastique, papier, carton, ciré, styromousse, numéros 1, 2, 3, 4, 5, 6 ou 7 ? Ouf! La quantité des matières requises, ne serait-ce que pour protéger, bien présenter, transporter nos produits, peuvent être impressionnantes ! Ceci sans compter le transport et l’énergie requis pour fabriquer et acheminer ces mêmes contenants et emballages.

Le produit acheté s’en ira-t-il ensuite à la poubelle, au bac bleu ou au compostage? Lesquelles de ces matières – du produit lui-même ou ses multiples emballages – peuvent avoir une seconde vie? Pourraient être réutilisées? Recyclées? Compostées? Une telle lentille permet de déceler des trésors d’économies d’énergie et de protéger les ressources naturelles – dont les arbres et l’eau,  et un besoin moindre pour des produits dérivés du pétrole notamment – qui viendront nous aider à agir efficacement pour réduire notre consommation de GES!

Pomme ou purée de pomme sucrée en portion individuelle ? Selon les besoins, la portion individuelle peut s’avérer un bon choix de consommation à l’occasion. Cependant, pour réduire notre impact en termes de GES et agir même dans les petits gestes, il est facile de valider si l’emballage utilisé est recyclable, ceci avant même d’en faire l’achat! Un petit réflexe tout simple. Évidemment, le choix d’un produit sans sucre, non seulement meilleur pour la santé, limite les besoins d’emballage préalables à sa fabrication : l’entreposage des engrais et autres produits favorisant la croissance de la canne à sucre et, ultimement, les barils de pétrole utilisés pour l’essence requise pour le transporter! L’emballage familial requiert généralement des quantités réduites de matière pour le contenant et son transport. Il est surprenant de constater tout ce que l’on peut découvrir en regardant attentivement avec la loupe de l’enquêteur GES!

ATT03776

* La quantité de GES (en kg de CO2 équivalent) évités annuellement par une famille moyenne (2,9 personnes) a été gracieusement estimés par des étudiants gradués du CIRAIG avec la méthodologie d’analyse du cycle de vie (ACV).

Étapes pour vous engager

Étapes :
  1. Rendez-vous sur la page Je m'engage
  2. Sélectionnez votre identité (école, citoyen, ...)
  3. Complétez le formulaire d'engagement
  4. Connectez-vous sur votre compte
  5. Cochez vos défis (engagements)
C'est partie »
0 kg Émissions de CO2 évitées
Plan de travail 2